Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Rock instrumental’ Category

Il y a trois ans, sortait « Eutheria », excellent premier album d’Equus, groupe genevois dont les membres avaient croisé le fer dans diverses formations telles que Impure Wilhelmina, Brakhage ou Chapter, et qui pratiquaient ici un post-rock progressif qui flirtait avec les explorations sonores. Aujourd’hui ces suisses s’éloignent un peu plus du post-rock de leurs origines pour construire des paysages sonores que ne renieront pas les amateurs de musique de films, et pour cause, puisqu’il s’agit d’une bande son réalisée pour Der Golem, wie er in die Welt kam, l’un des chefs-d’œuvre du cinéma expressionniste allemand, réalisé en 1920 par Paul Wegener.

Une relecture qui joue sur les atmosphères, complexe dans ses structures et pour autant d’une simplicité dans sa perception. A l’héritage rock viennent se mêler les sonorités d’instruments plus inattendus comme la clarinette, l’harmonium ou le mellotron, qui donnent à l’ensemble des saveurs, des couleurs d’une grande variété.

On pense parfois au catalogue du label allemand ECM, les fantômes d’un jazz éthérée et contemplatif, celui du saxophone de Jan Garbarek, les teintes helléniques d’Eleni Karaindrou, le concertina de Dino Saluzzi, une rêverie à la fois délicate et intense. L’univers d’Equus fait la part belle aux émotions, avec une rare élégance.
.


.

Le groupe sera en concert à Besançon (04/11, Les Passagers du Zinc) puis à Bordeaux (06/11, I-Boat) et à Gent (12/11) en Belgique dans le cadre du Dunk Festival – Zottegem. La date prévue le 11/11 à Paris est malheureusement, quant à elle, annulée.

Publicités

Read Full Post »

Après deux albums au rock instrumental lumineux, Tales & Dreams et When the flowers were singing, évoluant dans des sphères proches de Sigur Rós ou Syd Matters, Kwoon poursuit ses aventures sonores mutant, à son tour, pour un univers plus pop qui met notamment l’accent sur la voix. Cinq chansons épiques dans ce qui pourrait ressembler à une version post-rock de Phantom of the Paradise… (?) C’est donc avec un plaisir non dissimulé que nous retrouverons les français sur un nouvel EP, The Guillotine Show, qui sortira le 6 octobre prochain, juste avant une jolie tournée européenne (voir dates ci-dessous). Voici un avant-goût :

.

.

Dates de la tournée :
10/10/11 : Poznan (Pologne – Klub Fabrika)
11/10/11 : Varsovie (Pologne – Hydrozagadka)
12/10/11 : Cracovie (Pologne – Imbir Music Club)
13/10/11 : Prague (République Thèque – Jazz Dock)
14/10/11 : Leipzig (Allemagne – EEG / Westwerk)
15/10/11 : Berlin (Allemagne – tbc)
16/10/11 : Rostock (Allemagne – Stubnitz)
17/10/11 : Hamburg (Allemagne – Astra Stube)
18/10/11 : Amsterdam (Pays-Bas – tbc)
19/10/11 : Liège (Belgique – Inside Out)
21/10/11 : Athènes (Grèce – Fuzz Club / en première partie de Mogwai)
22/10/11 : Bucarest (Roumanie – Kulturhaus)
28/10/11 : Paris (France – Café de la Danse)
29/10/11 : Nantes (France – Le Ferrailleur)
30/10/11 : Cherisay (France – Le Labo Sonore)
01/11/11 : Londres (Royaume-Uni – Barfly)
05/11/11 : Dublin (Irlande – The Grand social)
17/12/11 : Moscou (Russie – Gogol)
18/12/11 : Saint-Pétersbourg (Russie – Dusche)

Read Full Post »

Duo new-yorkais, Live Footage est un savant mélange entre musique classique, pop, jazz et électro. Une musique instrumentale habitée qui multiplie les mélodies et les atmosphères, constructions sur batterie, violoncelle, claviers et effets. Un univers qui change des sempiternels  groupes de post-rock ou d’electronica trop souvent campés dans leurs acquis et autres habitudes aussi bonnes soit-elles. Riche et ingénieux, « Willow Be » s’apprivoise facilement, il suffit de vouloir faire frétiller ses oreilles…

http://official.fm/track/168527?size=small

Read Full Post »

Matthieu Rachmajda a.k.a MattRach s’est fait connaître grâce à ses talents de guitaristes, affirmés à grands coups de vidéos youtube, exploits filmés depuis sa chambre alors pas encore majeur et qui cumulent aujourd’hui plus de 60 millions de connexions. Le tout lui valut en prime une interview au Grand Journal de Canal+… Oui, oui, Michel Denisot.

Malgré cette précocité, c’est avec des pincettes que l’on découvre ce premier album car passé le côté « phénomène de foire », l’aventure peut-elle supporter le format disque…? Et bien force est de constater que Mister Jack est plutôt une réussite.

Un rock instrumental qui sait jouer avec les mélodies, les rythmiques et sur les intensités. Des atmosphères que ne rejetteraient pas certains fans de post qu’il soit rock, métal ou hardcore en tout cas sur la première partie de cet opus.

Car malgré tout, ce boulimique de musique pêche par excès de confiance. Aimant à trop diversifier les genres, ce qui lui réussit plutôt lors de nombreuses vignettes et autres interludes, tout n’est pas pas du meilleur goût et du meilleur effet : les incartades reggae de « Nurse», le rock qui tâche de « Shopping », les sonorités héritées du rock progressif et autres masturbations de guitar-heroes.

Mettons ces débordements sur le compte de la fougue de la jeunesse et reconnaissons malgré tout un potentiel qu’on espère voir prochainement un peu mieux utilisé, en priant pour que MattRach ne se mette pas à chanter… du moins en anglais (cf. «The Alright Song»)

Read Full Post »