Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Sortir’ Category

Il y a eu de tout temps des artistes innovants dans leurs techniques et dans leur exploitation. Particulièrement ancré dans son époque Philippe Cognée  fait partie de ces alchimistes contemporains qui transcendent les matières de notre quotidien en pierre philosophale.

Philippe Cognée a vécu au Benin, il vit et travaille depuis 1974 à Nantes où il s’est établit après avoir fait ses études d’art. C’est avec des sculptures de bois taillé et des peintures aux sujets mythologiques qu’il commence ses premières expositions au début des années 80. Mais il prend un virage décisif dans sa démarche artistique dans les années 90 en exploitant les technologies photographiques, l’outil vidéo et l’écran. Par ce moyen original, la lentille lui fournit une source d’images illimitée qu’il diluera frénétiquement dans ses nombreuses potions magiques. Le support du bois et de la toile en seront le chaudron de cuisson.

Ses sujets sont issus de la banalité du quotidien, des lieux urbains et de l’architecture contemporaine. Des moments presque vides qu’il transcende en instants troubles, et fait du sujet de premier plan un paysage vague et presque indéfinissable. Il a pour cela une technique bien particulière qui consiste à ‘geler’ l’image issue de photos et vidéos qu’il projette sur un support. Ce spectre est alors redéfini avec une peinture à base d’encaustique (mélange de cire d’abeille et de pigments). Le résultat est liquéfié et totalement déformé par une seconde étape : un film plastique recouvrant l’œuvre et subissant le passage du fer à repasser, fait  fondre la fameuse cire. Il résume ce résultat comme « la confusion entre le dessous et la surface toujours sensible aux descriptions de nos rapports avec la substance, la boue, l’indistinct avant la forme ». Cette objectivité déformée par ces images piégées et disloquées dans une vision glacée, cristallisée et fondue, glisse sous notre regard et anéantit la réalité. Une sensation de buée et de brouillard nous enveloppe. Par moment, c’est la chaleur qui semble faire fondre des villes entières, sous le poids écrasant d’une lumière crue et stérile.

Les réminiscences d’endroits, d’habitude familiers, nous semblent alors totalement étrangers, comme surgissant d’un film de science-fiction. C’est une hallucination futuriste à contre-temps qui inverse nos repères. Un futur, espace de jeu, qui définit parfaitement notre sorcier de l’image : la rumeur voudrait que Philippe Cognée utilise depuis peu des images satellites de Google Earth… De quoi nous immerger dans le flou plus que gigantesque d’un ‘retour vers le futur’ bien singulier.

Vous pouvez, jusqu’au 5 février 2012, entamer votre voyage avec lui au Hangar à Bananes de Nantes.
.

Publicités

Read Full Post »

Ses études de journalisme terminées à Utrecht, Erwin Olaf  se spécialise dans la photo de studio, de publicité et de mode, signant pour de grandes marques comme Nokia, Lewis ou Microsoft. Des marques de renom qu’il n’hésite pas à critiquer ouvertement dans sa série « Fashion Victims » faite en 2000, une série de photos chocs mettant en scène des modèles nus aux visages couverts par des sacs de marques exclusives comme Hugo Boss, Chanel, Armani, Gucci, YSL et Versace. Plusieurs fois récompensé pour son travail largement teinté d’humour noir et de provocation, Erwin Olaf est considéré comme l’un des artistes les plus innovants et controversés de sa génération. Fort d’une notoriété internationale et d’une carrière plus que riche et solide, ce photographe au travail cinglant et incisif est un véritable contre-pied aux références de l’art et à la sous-culture. Maniant les diverses stratégies de l’image pour dénoncer ses dérives commerciales, Olaf détourne les références, exploite les contraires et les contradictions dans une dérision plus qu’équivoque.

L’esprit suggestif et la volonté provocatrice d’Olaf se déclinent dans de nombreuses séries de photos mais aussi dans des vidéos, véritables bijoux visuels qui dissèquent un large panel de mouvements artistiques et de mœurs humaines :  la pornographie, la mode, les identités et les genres  sexuels, les minorités, le star système, la beauté, la laideur, les relations familiales, les différences et les attitudes culturelles établies. Dans une de ses dernières vidéos, « Séparation« ,  il analyse avec cynisme le quotidien familial et ses rôles bien définis par une société aseptisée et étroite. Toujours dans un soucis d’esthétisme extrêmement élégant et sophistiqué, le photographe reste néanmoins le grand signataire d’un satyrisme évident dispersé dans des séries d’images et de vidéos étranges, déroutantes ou mélancoliques, toujours sur ce fil qui sépare les tabous des conventions sociales.

Tout ces thèmes sont largement exploités dans un nombre important de séries photos et vidéos comme « Rain« , « Hope« , « Grief« , « Fall« , « Dawn« , « Dusk« , « Rouge » et « Hotel« , pour n’en citer qu’une poignée.  En outre, Olaf réalise aussi des clips, des documentaires et des courts métrages pour les enfants. Il a fait, entre autre, un certain nombre de clips vidéo d’artistes néerlandais, tel que Karin Bloemen et Paul de Leeuw.

Comme un pavé dans la marre, Olaf met un coup de pied dans la société. Et c’est lancé avec une élégance si impeccable que l’on ne peux que le suivre dans cet élan.

 

.
Le thème Dead Line dont la série « Royal Blood » est exposée jusqu’en février 2012 à Berlin en ce moment même, au musée Heydt avec, entre autre, Jake et Dinos Chapman, Nick Cave et Nan Goldin. Vous pouvez également vous procurer les nombreux catalogues sur le site, dont le dernier et superbe « Vite Private« .

Read Full Post »

A l’affiche de Lili Lampion, spectacle musical pour enfants signée Amanda Sthers (paroles) et Sinclair (musique) et mise en scène par Ned Grujic (actuellement au Théâtre de Paris), Anne Frèches chanteuse et comédienne hyperactive fait également partie du groupe Lolito et du duo Annette et Mathi, récent lauréat de Comptoir monte le son organisé par PIAS et Comptoir des cotonniers (lire le post). Un peu trop de raisons pour ne pas  pas succomber à sa fraicheur (sans mauvais jeu de mot) le temps de l’INterview automatique (faite le 26 octobre dernier) :

01. A quoi rêviez-vous enfant ?
Je rêvais d’être danseuse étoile à l’Opéra de Paris

02. Av(i)ez-vous des modèles ?
Enfant, mon modèle c’était Princesse Sarah, dur à suivre puisqu’orpheline… puis, Björk, dur à suivre aussi, parce que ce que j’aime c’est sa singularité

03. Comment décririez-vous votre travail ?
J’interroge régulièrement la notion de travail, dans la mesure où j’aime ce que je fais et que quand on boit des verres entre Lolito ou avec mes équipes de théâtre, pour moi, cela fait partie du travail. Alors bon, quand on pense que le travail était un instrument de torture… Mais, en même temps, je suis vraiment perfectionniste et bosseuse. En tout cas, en ce moment, quand je rentre chez moi, je suis crevée !

04. Et pour de vrai, vous faites quoi dans la vie ?
J’ai la chance de vivre de mon métier, je fais beaucoup d’heures avec le théâtre, ce qui me permet d’avoir du temps pour Lolito et Annette et Mathi.

05. Quelle est votre actualité ?
En ce moment je joue dans Lili Lampion d’Amanda Sthers et Sinclair au Théâtre de Paris, le 29 novembre, Lolito sera en concert au Gibus, et Annette et Mathi continuent d’enregistrer des maquettes home-made.

06. Quel est votre dernier coup de cœur artistique ?
J’ai dévoré tout l’œuvre de Virginie Despentes, mon préféré, c’est Bye Bye Blondie, et puis j’ai vu Miossec en concert au Nouveau Casino et j’ai sauté partout autant que j’ai pleuré.

07. Quel est le dernier cadeau que vous ayez fait ?
Samedi c’était la première de Lili Lampion et on s’est tous fait des cadeaux, c’est une tradition dans le théâtre, et moi, j’ai choisi d’offrir différents shakers et autres petits œufs ou kazoo à mes camarades de plateau, accompagnés de dessins que j’avais fait de chacun des personnages.

08. Que sauveriez-vous des flammes d’un incendie ?
Comme Giacometti, le chat.

09. Vous faites quoi demain ?
On joue à 14h.

.

Read Full Post »

Nous avons régulièrement parlé ici de La Loge, salle de spectacles de la rue de Charonne à Paris qui entre musique, théâtre, danse et humour a su en deux ans imposer une identité forte, toute de jaune vêtue, en liant programmation exigeante et propositions innovantes.

Malheureusement, ses défricheurs de talents connaissent actuellement des problèmes financiers et en appellent à la générosité des habitués et des internautes afin de récolter des fonds nécessaires pour assurer une certaine pérennité de la salle. Tout d’abord le temps de deux soirées exceptionnelles dans ses murs les 22 et 23 octobre prochain avec JP Nataf, Albin de la Simone, Zaza Fournier, Bastien Lallemant, Giedré, Nora, Rover… pour lesquels la totalité des recettes ira à La Loge.

Vous pouvez également les aider en faisant un don via le dispositif Ulule. Supporter ce lieu de diffusion, c’est soutenir plus largement la création dans sa globalité. Alors vous savez ce qu’il vous reste à faire : http://fr.ulule.com/la-loge/ !

Voici la rencontre que nous avions faite avec l’équipe de La Loge, il y a tout juste un an.

.

Read Full Post »

.
Jusqu’au 1er novembre, le Centre Culturel de Serbie accueille les œuvres de Slavimir Stojanović (FUTRO) pour une exposition intitulé Never Boring. Ce designer et graphiste né en 1969 à Belgrade, lauréat d’innombrables prix dans ces deux activités, travaille également à des projets plus personnels, traduction des peurs de ses contemporains, entre décalage et humour noir.

Sont ainsi présentés sur les trois niveaux de la galerie située juste en face du Centre Pompidou (qui dispose d’ailleurs de quelques pièces du serbe dans ses collections), affiches, panneaux de signalisation, objets, enseignes publicitaires et quelques installations où prime l’absurde. Un peu comme si les Monty Python s’étaient lancés dans la réclame… « Attention, peur dans 20 secondes ! » Le slogan utilisé comme arme de propagande du rire… et de la réflexion.

Read Full Post »

L’Institut suédois proposera à Paris durant le mois de septembre trois séances de cinéma en plein air dans les jardins de l’Hôtel de Marle. Une belle manière de prolonger l’été un peu plus en se prélassant sur les pelouses de cet hôtel particulier de la fin du XVIe en plein cœur du Marais.

Au programme, Marie-Antoinette, troisième long-métrage de Sofia Coppola (16/09 à 21h00, en VOSTF), précédé à 18h30 d’une conférence sur la correspondance de la reine avec son amant supposé Axel von Fersen, animée par Gérard Ousset. Le lendemain à la même heure, un documentaire de Ingalill Snitt (en VOSTA) consacré à Lars Sjöberg, l’un des grands spécialistes du style gustavien précédé à 19h30 d’une rencontre avec ce dernier et la journaliste Elisabeth Vedrenne (Connaissance des Arts). Enfin, le 24/09 toujours à 21h, une soirée tout public consacrée à des courts-métrages d’humour.

Entrée libre par les grilles du jardin, 10 rue Elzévir. N’oubliez pas vos plaids et vos pliants !!!

Pour rappel, jusqu’au 23 octobre, se déroule l’exposition Svenskt Tenn : un classıque du desıgn, figure emblématique du design et du textile suédois à partir des années 1930. « L’exposition présente l’histoire de Svenskt Tenn à travers bien sûr ses textiles devenus cultes mais aussi des intérieurs, des archives, des meubles et d’autres objets, d’hier jusqu’à nos jours. « 

Read Full Post »

Pas si inutile que ça, le Show Inutile de Nora, galvanisée par son succès, reprend à partir de mardi à La Loge et ce pour un mois. Un one woman show présentant de manière atypique, et dans un rythme inhabituel pour le genre, les préoccupations d’une jeune parisienne de 25 ans, confrontée aux dures réalités de nos vies citadines : Michel Sardou, Facebook, la campagne, la maternité, les flashmobs, des free hugs, etc. Amour, gloire et beauté au pays du pinard, spectacle durant lequel, si vous êtes sage, vous aurez même le droit à un p’tit bout de ciflard…

Revoici, l’entretien que Nora nous avait accordé en novembre dernier.
.

.
Prochaines dates :
13 Septembre à 19H00 / 14 Septembre à 19H00 / 15 Septembre à 19H00 / 20 Septembre à 19H00 / 21 Septembre à 19H00 / 22 Septembre à 19H00 / 04 Octobre à 19H00 / 05 Octobre à 19H00 / 06 Octobre à 19H00 / 11 Octobre à 19H00 / 12 Octobre à 19H00 / 13 Octobre à 19H00

Read Full Post »

Older Posts »