Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘MP3, etc.’ Category

IN-SECT.tv est toujours en dormance mais vous pouvez retrouver les chroniques disques de Matthieu B. Michon sur le site EMERGENZA.net.

Alors vous savez ce qu’il vous reste à faire !!!

Read Full Post »

En parenthèse de LOLITO, Annette et Mathi ont sorti lundi chez PIAS un single à faire rougir certains de plaisir… une Chanson d’amour à la batterie, love-song impertinente et au look vintage, sorte d’alternatif yéyé que l’on retrouvera le 3 octobre prochain sur la compilation Comptoir monte le son éditée par PIAS et le Comptoir des Cotonniers. Voici la vidéo de ce premier essai :
.

Read Full Post »

Nous vous en parlions le mois dernier pour la sortie de leur maxi acoustique (lire la chronique), Lolito revient sans crier gare avec un nouveau morceau, en électrique pour le coup, extraite de leur prochain maxi qui fleure bon l’énergie mélodique. Voici un extrait à savourer, en attendant une sortie officielle à la fin du mois.

Read Full Post »

Georges Lewis Jr. alias Twin Shadow, new-yorkais d’adoption né en République Dominicaine et élevé en Floride, a été découvert par le bassiste de Grizzly Bear, Chris Taylor. Nouvelle signature du label 4AD, celui-ci propose un premier album qui fleure bon la new-wave des 80’s, une pop synthétique jamais dénuée d’humanité qui faire rejaillir à la surface des sentiments que le jeune moustachu avait, à force de vouloir les dissimuler, presque oubliés. Une introspection qui va chercher du côté de Kraftwerk, Joy Division mais qui n’est pas non plus sans rappeler Perry Blake ou certaines heures de Bowie.

http://official.fm/track/157424?size=small

Read Full Post »

Un premier EP qui sent bon la pop mélodique comme l’aime à le pratiquer les Girls In Hawaii, Exsonvaldes ou Maarten, et voici que Baden Baden apparaît déjà comme un groupe à faire les belles heures de la scène française. Des chansons bien tournées, à l’évidence qu’apparente et au cœur desquelles brillent les harmonies vocales. L’audace (et les quotas ?) les pousse à s’essayer au français sans trop y perdre des plumes même si on reste, au niveau des textes, plus près d’Indochine que de Souchon. Souchon dont on retrouve étrangement l’esprit dans « The Book. » Alors on dit pourquoi pas et on applaudit pour le reste.

Prochaines dates :
27/11 L’Empreinte (Savigny-Le-Temple)
03/12 Les Lendemains qui chantent (Tulle)
04/12 All That Jazz (Blois)
10/12 Théâtre de l’Eden (Lys-Lez-Lannoy)
11/12 La Flèche d’Or (Paris)

Read Full Post »

Urgence rock au programme de ce « One Less Heartless to Fear » enregistré live lors des prestations de Shipping News au Skull Alley (Louisville) et The-O-Nest (Tokyo). Le groupe pratique depuis bientôt 15 ans un noise abrasif et malgré le mariage, la paternité ou la maladie, ces américains n’ont pas perdu leur envie d’en découdre, bien au contraire. Inspirés par leurs expériences personnelles, les maux du monde, l’élection d’Obama, etc. ceux-ci signent après cinq ans d’absence, leur album le plus énergique, le plus bruyant, le plus… adolescent. A écouter donc en bouclant bien sa ceinture !

.

Read Full Post »

Certaines choses ne changent ne changent jamais vraiment et il y a encore du kid de Bristol dans ce neuvième album du désormais parisien Tricky. Plus riche en atmosphères musicales et sans doute moins sombre que dans ses premiers opus, il n’en demeure pas moins que ce « Mixed Race » (jeu de mot entre race et course, Tricky arbore d’ailleurs un casque sur la pochette) garde l’essence du bonhomme même si celui-ci vient finalement assez rarement au micro pour laisser sa voix rauque et nonchalante envahir l’espace. Pour l’occasion, on retrouve celle qui l’accompagne sur scène depuis deux ans, Franky Riley, mais également une jolie galerie d’invités : Terry Lynn, Bobby Gillespie (Primal Scream), Hakim Hamadouche, Rachid Taha, BlackMan et Marlon Thaws (treizième des quatorze frères et sœurs de Tricky).

Le résultat est attractif, plutôt groovy (« Come To Me ») voire percutant (« UK Jamaican »), Tricky fait sien ce qui l’entoure allant jusqu’à piller certaines classiques pour en créer d’autres (« Murder Weapon », « Kingston Logic ») avec, malgré tout, certaines maladresses, on n’est pas boulimique sans conséquence… pourtant cet ange au visage sale sait faire oublier ses défauts pour (parfois/souvent) les sublimer.

Read Full Post »

Older Posts »