Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Musiques électroniques’ Category

IN-SECT.tv est toujours en dormance mais vous pouvez retrouver les chroniques disques de Matthieu B. Michon sur le site EMERGENZA.net.

Alors vous savez ce qu’il vous reste à faire !!!

Read Full Post »

.
En début de semaine sortait sur le label suisse Three Four Records, le nouvel album de Silencio, projet construit autour du Bruxellois d’adoption, Julien Demoulin à qui l’on doit déjà trois opus sur les labels Grand Téton, Carte Postale Records et Music Made By People. Entouré des musiciens Nicolas Lecocq, Bernold Delgoda et Lénina Epstein, il a durant six ans poursuivi son exploration musicale entre ambient, post-rock et musique électroacoustique. Six ans de constructions, de déconstructions, d’abandons et de retrouvailles autour de thèmes comme l’absence, la distance, la mémoire, le sommeil… « When I’m Gone » se dévoile alors tu te metout en délicatesse, plages étirées, arrangements soignés (cordes, cuivres) pour des paysages sonores apaisées et luxuriants. Une sieste que l’on prolongera bien volontiers…
.

Read Full Post »

Toute l’équipe d’IN-SECT.tv vous souhaite un joyeux noël et vous offre cette relecture du classique The Christmas Song écrit par Mel Tormé et Robert Wells, et interprété pour la première fois en 1946 par Nat King Cole, et ici par Lidwine dans le cadre d’un album de Noël sorti par le label Ocean Music… début 2011. La jeune chanteuse a également réalisé une reprise du Peace an End de King Crimson, extrait de « The Wake of Poseidon », disponible depuis quelques jours. Les deux titres sont en téléchargement libre sur son site jusqu’au 10 janvier.
.

Read Full Post »

De King Q4, on se souvient d’un très bon premier album d’électro(nica) éponyme, sorti en l’an 2000 sur le label Clapping Music (The Konki Duet, Pokett, My Jazzy Child, The Berg Sans Nipple…), puis toute une série de maxis plus confidentiels avant un Black Album, uniquement disponible sur son site. Le roi pourtant n’est pas mort et même si son Love Buzz EP est sorti l’an passé, le revoici avec une nouvelle vidéo très vintage : de quoi animer vos soirées d’été et autres boums à venir…

.

Read Full Post »

Rencontre apaisée au rendez-vous pour ces deux originaires de Portland, Oregon. D’un côté la voix de la chanteuse folk, Laura Gibson, à la fois douce et caractéristique, de l’autre Ethan Rose dont les constructions sonores évoluent entre instruments anciens et électronique. Très ambientale, leur collaboration est de ces instants musicaux faits de délicatesse, comme on en retrouve chez Joanna Newsom, parfois chez CocoRosie ou dans pas mal de petites choses savoureuses venues du froid comme chez Múm, Amiina voire Sigur Rós… Vous l’aurez compris, ce « Bridge Carols » est la bande originale idéale pour passer l’après-midi tranquille, un chocolat chaud, encore fumant à la main, alors qu’à l’extérieur, les flocons continuent d’épaissir ce moelleux manteau blanc… De saison donc !

Un album qui sort au même moment chez Baskaru en Europe, Holocene aux Etats-Unis et chez Headz au Japan. De quoi faire des heureux, un peu partout sur le globe.

.

Read Full Post »

Malgré sa pochette douteuse… « Her Strange Dreams » n’est pas un album de métal gothique de secondes zones, batave ou finlandaise (oui, oui, il y a des foyers très prolifiques là-bas)… Harmonious Bec est un duo japonais qui plonge l’auditeur avec talent entre abstract hip-hop et electronica, en multipliant les atmosphères et les rythmes souvent accidentés. Un peu comme si DJ Shadow s’acoquinait à Clouddead, FourTet voire Múm. Les oreilles curieuses apprécieront sans doute le détour.

http://official.fm/track/151997?size=small

Read Full Post »

C’est un intéressant arrivage que nous a fait parvenir le label polonais Monotype, spécialisé dans les musiques électroniques, ambient ou expérimentales. Intéressant car riche en atmosphères et autres péripéties sonores. Des expériences qui ne sont pas pour autant à mettre en toutes les mains… et surtout toutes les oreilles !

.

Ainsi Neurobot propose avec « Pętla Bohumína« , des constructions réalisées à partir de matériel sonore enregistré lors d’une longue improvisation nocturne captée dans les premiers jours de 2001. Expérience bruissante et crépitante, cet espace synthétique semble pourtant être une forme bien vivante… comme autant d’insectes en mouvement dans d’un univers urbain grouillant.

.

Musicien, performeur et artiste visuel allemand, Michael Norfeld dévoile un univers très ambient avec ce « Flugangst » construit pourtant à partir de matériel sonore percussif et de frottement d’archets. Entre freejazz, musique contemporaine et expériences sonores, il offre ici une palette riche de son jeu singulier. Ces sept pièces acoustiques et réalisées « manuellement » dans les conditions du live, marquent l’auditeur par leur singularité.

.

Z’EV et Jason Kahn dans « Intervals » présentent deux enregistrements live réalisés l’année passée à Lausanne et Zurich. Rencontre intense entre ces deux percussionnistes talentueux qui évoluent entre musique et art contemporain;  Z’EV a notamment travaillé avec John Zorn, Oren Ambarchi, Merzbow, BJ Nilsen, Boyd Rice quand Jason Kahn multiplie les collaborations de par le monde. Deux générations qui se retrouvent pour une errance métallique, entre archives et intrigues.

.

Les Néerlandais de Mekanik Kommando sont des pionniers en matière d’electro new wave. Sévissant entre 1979 et 1988, figures emblématiques d’une scène effervescente, « Shadow of a Rose » est leur quatrième album, enregistré dans en 1985, quittant le post-punk electro pour un hybride marqué par le psychédélisme et ma musique folk. Un opus qui fait la part belle aux instrumentations acoustiques et qui se révèle, 25 ans après, comme finalement très actuel.

.

Cet album sort sur la sous-division cat|sun tout comme ce « In the Rain in The Noise » signé par Brasil and the Gallowbrothers Band. Sans doute le plus ambient de la série présentée ici, pour ne pas dire ambient psychédélique, constitué à partir de deux apparitions live à Poznan et Antonin cette année et qui se révèle comme autant de rêveries, douce transes libres qui mènent vers une envoûtante sérénité.

.

Enfin voilà quoi, la suite est sans doute à suivre sur le site du label ! http://www.monotyperecords.com

Read Full Post »