Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Classique’ Category

Derrière le projet Inger se cachent la percussionniste suédoise Linda Edsjö et la chanteuse danoise Birgitte Lyregaard. Ce duo a eu un véritable coup de foudre pour l’écriture très musicale et structurée de la poétesse, romancière et essayiste, Inger Christensen (1935-2009) qui est considérée comme la plus grande écrivaine expérimentale danoise de sa génération. Une écriture pleine d’humour, de rythme, de sagesse et marquée par « les forces de la nature ». Un projet qui mêle compositions et improvisations aux textes de cet auteur, entre versions originales et traductions, faisant tomber les barrières entre musique des mots et celle des instruments donnant aux textes une saveur nouvelle. L’envie pour nous de rencontrer ses deux musiciennes scandinaves :
.

L’enregistrement de cette vidéo a eu lieu au printemps 2011, avant donc le décès en juillet de Karl Ejby Poulsen, Directeur de la Fondation Danoise pendant 25 ans et traducteur de Inger Christensen.

.
Linda Edsjö et Birgitte Lyregaard seront ces prochains jours dans diverses universités en Allemagne et en Suisse : Göttingen (14/11), Francfort (15/11), Bâle (21/11), Zurich(22/11), Fribourg (23/11). Elles travaillent également sur une création avec Jean-Jacques Birgé pour un évènement durant l’exposition L’Europe des Esprits au Musée d’Art Moderne de Strasbourg en janvier 2012, avant de se lancer dans l’enregistrement d’un album.

Read Full Post »

Aujourd’hui sort chez Deutsche Grammophon, « Melancolia », le nouvel album de Patricia Petibon. Celle-ci laisse libre cours à sa sensibilité le temps d’un voyage musical, entre arias et chansons, marqué par les couleurs de l’Espagne, « symbiose entre l’outrance et la subtilité« . On retrouve ainsi des œuvres de Granados, Montsalvatge, Castellanos, de Falla… ou du brésilien Villa-Lobos. La soprano propose également en première mondiale, Melodías de la melancolia, op. 119, œuvre créée pour elle par Nicolas Bacri, dont nous avions suivi une conférence au mois de mars dernier (voir la vidéo).

Bien qu’internationalement reconnue et extrêmement populaire dans notre pays, cette cantatrice atypique, a su garder simplicité, fraicheur et spontanéité. Nous faire l’honneur de répondre à l’interview automatique en est un bel exemple !

01.  A quoi rêviez-vous enfant ?
D’être cosmonaute

02. Av(i)ez-vous des modèles ?
Mon arrière grand oncle Achille qui était peintre. Il a fait parti de l’équipe des peintres qui ont peint avec Chagall le plafond de l’opéra de Paris.

03. Comment décririez-vous votre travail ?
Cosmique , on voyage loin …

04. Et pour de vrai, vous faites quoi dans la vie ?
Et vous ? 🙂

05. Quelle est votre actualité ?
Mon nouvel album « Melancolia », le DVD « Lulu » et deux concerts : le 3 novembre à la Halle aux grains de Toulouse et le 5 novembre à la Salle Pleyel

06. Quel est votre dernier coup de cœur artistique ?
Tableau de Federico de Madrazo au Prado. Une femme habillée d’une robe bleue. Dona Amalia de Llamo y Dotres, Condesa de Vilches.

07. Quel est le dernier cadeau que vous ayez fait ?
Un repas à Madrid avec des amis

08. Que sauveriez-vous des flammes d’un incendie ?
Tout ce qui est vivant puis si j’ai le temps, les photos de mes ancêtres afin de ne pas oublier leurs visages.

09. Vous faites quoi demain ?
Je vais garder mon petit garçon qui a une angine.

Read Full Post »

A bientôt 50 ans, Nicolas Bacri est sans aucun doute l’une des figures emblématiques de la composition contemporaine française. Le 14 mars dernier dans le cadre de sa résidence avec l’Ensemble Orchestral de Paris, celui-ci donnait au Conservatoire Charles Munch, une conférence autour de sa musique. Voici quelques extraits, aperçu de ces deux heures (attention le son est de qualité moyenne…)

.

Nicolas Bacri sera, cet été, le  compositeur associé du Festival des forêts (21 juin-17 juillet à Compiègne) et le compositeur invité du Festival Européen Jeunes Talents (8-28 juillet à Paris – Hôtel de Soubise/Archives nationales). Par ailleurs, il créera le 24 mai prochain avec l’Ensemble Orchestral de Paris au Théâtre des Champs-Élysées, le Concerto luminoso n° 4 (L’Été) pour hautbois, violon, violoncelle, alto tandis que Patricia Petibon chantera Trois Love Songs op. 96.

Read Full Post »

La fin de l’année passée a été riche pour Michel Villar… Non content d’avoir sorti La femme-ciseaux (voir l’interview), son premier recueil de nouvelles aux Éditions du Pied de Biche, celui-ci proposait également deux nouveaux disques, le premier en tant que pianiste et compositeur des Fragments de la Nuit ; le second, comme batteur du premier maxi acoustique du combo rock Lolito.

Les Fragments de la Nuit est un ensemble néo-classique dont le premier album, Musique du Crépuscule avait fait sensation aussi bien dans les milieux gothiques que chez les adeptes d’indie, de métal ou de musiques de films. Michel Villar et Ombeline Chardes (violon) poussent aujourd’hui  un peu plus en profondeur leurs compositions qui s’éloignent de leurs influences (Glass, Nyman, Ligeti, Debussy, Schnittke mais aussi Godspeed You! Black Emperor) pour développer une identité perceptible. Toujours sur le label portugais Equilibrium Music (Dwelling, Lupercalia, Ashram, Arditi…), ce Demain, c’était hier séduira les adeptes d’univers riches et sombres, multipliant les atmosphères et cassures de rythmes, montées en apesanteur, rêve et poésie. LFDLN s’est épanouit pour atteindre l’âge adulte.

Côté Lolito, on découvre les premières aventures, plus ou moins en acoustique ou tout du moins en version light, du combo jusqu’ici réputé en live pour son énergie rock et ses mélodies léchées et, malgré tout, spontanées, et dont l’univers n’est pas sans rappeler celui de Blonde Redhead. Ici, la grosse artillerie est mise de côté pour faire place à de savoureuses adaptations. Une ingéniosité rendue nécessaire par les exigences des salles, médias, etc. poussant toujours un peu plus les artistes à se produire seul ou en duo. Les voix d’Anne Freches et Florence Bizette (bassiste) se complètent intelligemment quand le talent du multi-instrumentiste Mathias Fedou vient faire le liant dans cet ensemble où chacun change de rôle à chaque nouvelle chanson. Ludique et efficace !

Read Full Post »

Depuis quelques temps déjà, la star des chanteurs lyriques (ne serait-ce pour preuve sa présence au Grand Journal de Canal+ la semaine passée), Philippe Jaroussky s’attache à faire découvrir ou redécouvrir un répertoire baroque, souvent tombé dans l’oubli. Poussant toujours un peu plus loin ses investigations en compagnie d’Emmanuelle Haïm qui dirige Le Concert d’Astrée (mais ici, le Concerto Köln), le contre-ténor propose aujourd’hui des œuvres inédites du compositeur Antonio Caldara (1670-1736) dont les partitions étaient éparpillées un peu partout en Europe.

« Quand on découvre une musique inédite, c’est un peu comme si on avait déterré un trésor. » Caldara fut en son temps aussi célèbre que ses contemporains (Bach, Haendel ou Vivaldi), occupant des fonctions officielles dans les plus grandes cours européennes notamment à Vienne où se déroule l’essentiel de sa carrière. Les arias, ici présentées, redonnent vie à l’âge d’or des castras offrant une palette riche d’inspirations, aussi bien tragique que pastorale.

Une nouvelle occasion d’apprécier la musicalité et le timbre fascinant de Philippe Jaroussky.

.

Read Full Post »

A 23 ans, Paloma Kouider a déjà un joli parcours. Cursus au CRR* de Paris et à l’École Normale  de Musique, lauréate de la Fondation Natixis-Banque Populaire en 2007, Révélations classiques de l’Adami en 2008, elle ne fait pourtant pas partie des bêtes à concours que l’on trouve souvent dans ce milieu à ce niveau d’exercice. Cette khâgneuse, sans passer par les CNSM** de Lyon ou de Paris, a su séduire au fil des années, par une personnalité de jeu assurée, les professeurs (Paul Meyer, Eric Le Sage, Sergueï Markarov) et amateurs qui l’ont suivi, fidèles et avisés. Un premier opus, sorti à la rentrée chez Lyrinx  et encensé par la presse spécialisée (5 Diapasons, **** Classica), il n’en fallait pas plus pour nous donner envie de rencontrer cette jeune interprète de caractère.

.

[vidéo supprimée à la demande de l’artiste le 17 janvier 2012…]

.
* Conservatoire à Rayonnement Régional
** Conservatoire National Supérieur de Musique

Read Full Post »