Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Suède’

Au mois d’octobre dernier, nous vous présentions la bibliothèque et la discothèque de la chanteuse suédoise MAI (1re partie2e partie). La revoici dans une nouvelle vidéo signée Ani Simon-Kennedy, sobre et élégante. La chanson ? Something Anything !
.

Read Full Post »

Groupe de punk/hardcore mélodique basé à Lund, Suède, depuis 2005, Atlas Losing Grip n’a rien à envier aux fers de lance californiens. Mené au chant par Rodrigo Alfaro (Satanic Surfers, Venerea), le groupe vient de sortir en France son nouvel album « State of Unrest », des morceaux assez classiques dans leur forme (certains diront sans surprise), qui n’empêchent pourtant en rien de toucher par leur efficacité. Textes engagés ou plus personnels, Atlas Losing Grip joue en toute simplicité, la carte de la sincérité… sur un rythme soutenu. Leur tournée les amènera par chez nous à partir du 12 janvier prochain.

.

Read Full Post »

Derrière le projet Inger se cachent la percussionniste suédoise Linda Edsjö et la chanteuse danoise Birgitte Lyregaard. Ce duo a eu un véritable coup de foudre pour l’écriture très musicale et structurée de la poétesse, romancière et essayiste, Inger Christensen (1935-2009) qui est considérée comme la plus grande écrivaine expérimentale danoise de sa génération. Une écriture pleine d’humour, de rythme, de sagesse et marquée par « les forces de la nature ». Un projet qui mêle compositions et improvisations aux textes de cet auteur, entre versions originales et traductions, faisant tomber les barrières entre musique des mots et celle des instruments donnant aux textes une saveur nouvelle. L’envie pour nous de rencontrer ses deux musiciennes scandinaves :
.

L’enregistrement de cette vidéo a eu lieu au printemps 2011, avant donc le décès en juillet de Karl Ejby Poulsen, Directeur de la Fondation Danoise pendant 25 ans et traducteur de Inger Christensen.

.
Linda Edsjö et Birgitte Lyregaard seront ces prochains jours dans diverses universités en Allemagne et en Suisse : Göttingen (14/11), Francfort (15/11), Bâle (21/11), Zurich(22/11), Fribourg (23/11). Elles travaillent également sur une création avec Jean-Jacques Birgé pour un évènement durant l’exposition L’Europe des Esprits au Musée d’Art Moderne de Strasbourg en janvier 2012, avant de se lancer dans l’enregistrement d’un album.

Read Full Post »

Suite et fin de notre entretien avec Joanna Wedin de MAI dont le prochain EP, Sweet Unrest, sortira le 17 octobre prochain chez IDOL. Un songwriting délicat, une voix à la fois fragile et au caractère certain. L’occasion pour nous de nous intéresser à ce qui a construit musicalement cette chanteuse suédoise émigrée à Paris. Plongée dans une jolie collection de vinyls.

.

Read Full Post »

Le 17 octobre prochain sortira le nouveau EP de MAI, à nouveau duo puisque la chanteuse suédoise Johanna Wedin, un temps seule après le départ de Dorian Dumont, travaille désormais avec le guitariste Frédéric Fortuny (ex-Autour de Lucie). Au printemps dernier, celle-ci nous avait reçu chez elle pour nous faire un peu découvrir ses goûts en matière de musique et de livres. Rencontre en deux parties dont voici le premier volet.

.

Read Full Post »

L’Institut suédois proposera à Paris durant le mois de septembre trois séances de cinéma en plein air dans les jardins de l’Hôtel de Marle. Une belle manière de prolonger l’été un peu plus en se prélassant sur les pelouses de cet hôtel particulier de la fin du XVIe en plein cœur du Marais.

Au programme, Marie-Antoinette, troisième long-métrage de Sofia Coppola (16/09 à 21h00, en VOSTF), précédé à 18h30 d’une conférence sur la correspondance de la reine avec son amant supposé Axel von Fersen, animée par Gérard Ousset. Le lendemain à la même heure, un documentaire de Ingalill Snitt (en VOSTA) consacré à Lars Sjöberg, l’un des grands spécialistes du style gustavien précédé à 19h30 d’une rencontre avec ce dernier et la journaliste Elisabeth Vedrenne (Connaissance des Arts). Enfin, le 24/09 toujours à 21h, une soirée tout public consacrée à des courts-métrages d’humour.

Entrée libre par les grilles du jardin, 10 rue Elzévir. N’oubliez pas vos plaids et vos pliants !!!

Pour rappel, jusqu’au 23 octobre, se déroule l’exposition Svenskt Tenn : un classıque du desıgn, figure emblématique du design et du textile suédois à partir des années 1930. « L’exposition présente l’histoire de Svenskt Tenn à travers bien sûr ses textiles devenus cultes mais aussi des intérieurs, des archives, des meubles et d’autres objets, d’hier jusqu’à nos jours. « 

Read Full Post »

Deuxième journée

Il ne fallait pas être en retard, car tout a commencé sur les chapeaux de roues. Trois italiens et un bassiste d’origine coréenne représentants… la Suède car vivant à Göteborg. Un phénomène qui illustre d’ailleurs assez bien l’esprit Emergenza. Un rassemblement d’amoureux de la musique, musiciens et professionnels, presque une famille qui évolue bien loin de l’esprit de chapelle que l’on rencontre si souvent, ici et là. Enfin bref…

Emmecosta pratique un rock aux structures alambiquées, une musique cérébrale qui garde pourtant une véritable spontanéité. A l’instar de groupes comme Radiohead, Muse ou Coldplay (j’ai bien conscience que le fait de mettre ces deux derniers groupes avec le précédent fera bondir les puristes…) ou du chanteur italien des années 70, Lucio Battisti (référence clairement revendiquée), on sent vibrer chez ces jeunes garçons l’amour des mélodies finement ciselées et le désir de sortir des sentiers battus. Pour simple exemple les circonvolutions, chargées de delay, du guitariste Alfonso Fusco qui feront tourner bien plus d’une tête. Vous l’aurez compris, Emmecosta fait partie de mes coups de cœur de cette édition.
.

Emmecosta © Michael Herdlein

.
La suite marque clairement un creux dans cette journée. Si les irlandais de Kerouac réaliseront la prestation la plus musclée de ce festival, l’ensemble reste malheureusement assez linéaire. On est pourtant encore bien loin de l’ennui que l’on éprouvera à l’écoute des allemands de Café Jazz et leur fusion jamiroquailleuse dans une version teutonne… qui plaira néanmoins à une partie du public. Les biélorusses du No Comment Band séduiront par le charme et le décalage très 80’s de leurs chansons, quand
Cours Toujours (Canada) en acoustique aura du mal à se tirer du piège de la scène en pleine air, enchaînant les approximations. Le jury technique remarquera néanmoins le talent de Laurianne Vézina, prix de la meilleure chanteuse.

.

Aaron Gaffey / Kerouac © Michael Herdlein

.

Mais cette deuxième journée allait se terminer par un tout autre niveau. Tout d’abord avec les toulousains de Ruby Cube qui malgré leurs seize ans enchaînent les tubes avec une insolence déconcertante. Dans la droite lignée de Two Door Cinema Club, et sans avoir à rougir de cette comparaison, leur rock à danser en fait se trémousser plus d’un dans la terre boueuse de Taubertal, récoltant l’approbation aussi bien d’un public enthousiaste que du jury (3e place et meilleur guitariste). On attend avec impatience un premier enregistrement digne de ce nom; ne les ratez pas, en tout cas, sur scène si vous en avez la possibilité !!!

.

Ruby Cube, rois de la moustache © Michael Herdlein

.
Une dernière journée qui se termine en fanfare avec Envy, non pas le groupe de screamo japonais qui sera de retour en France le 21 octobre prochain à la Maroquinerie, mais un collectif de hip-hop norvégien de dix musiciens et chanteurs. Tout juste signé par Universal dans son pays, on voit bien que le groupe ne joue pas dans la même catégorie. Professionnels dans un set réglé comme du papier à musique, techniquement souvent impeccable, flows assurés, on regrettera malgré tout un manque d’originalité et l’absence de prise de risque. C’est propre mais ça ne fait pas avancer grand chose. Le jury sera pourtant convaincu du contraire le déclarant grand vainqueur de cette édition…

.

Envy (Norvège) © Michael Herdlein

.

Troisième journée.

Ce dernier jour ne changera rien au classement final déjà fortement pressenti. Le temps est superbe et fait oublier les caprices des jours précédents. Les slovaques de Downhill savent sans conteste s’accommoder d’une scène de taille conséquente, dans un rock plutôt testostéroné, qui flirte avec le métal. Malheureusement cela ressemble surtout à de la gonflette pour le moment, mais le groupe pourrait bien faire mal en affinant son songwriting. Des défauts également pour les espagnols de Cyrene qui, malgré l’efficacité de leur power rock et leurs belles gueules, avaient l’air un peu absent sur la scène. Les néerlandais de Knucklesoffrisco terminent enfin ce tour du monde musical par un set tout à fait correct, empochant le prix du deuxième meilleur guitariste.

..

Adrià Marva / Cyrene © Michael Herdlein

.

Au final, une remise des prix plutôt enjouée, même si saluée par des trombes d’eau (les fameuses giboulées du week-end du 15 août…) et quelques vraies belles rencontres : Ruby Cube, S.H.E. ainsi que LSD on CIA, Emmecosta et LeBelle que l’on retrouve dans cette série d’interviews réalisées backstage par l’équipe d’Emergenza…

.

Voici enfin mon classement (assumé !) comme membre du jury principal :
rang            points            nom                                         pays
01 (04*)      63                  S.H.E.                                       Japon
02 (03)        59 (49**)       RUBY CUBE                              France
03 (06)        52                  EMMECOSTA                             Suède
04 (02)        50                  LSD ON CIA                              Danemark
05 (01)        46                  ENVY                                        Norvège
06 (05)        44                  LEBELLE                                   Australie
07 (10)        42                  NO COMMENT BAND                 Biélorussie
08 (12)        38                  FILTHY WHISKY                         UK
09 (18)        36                  FOOS                                        Italie
10 (16)        34                  PROFESSOR GRABOWSKI         Allemagne
11 (09)        32                  RAG DOLLS                               Suisse
12 (13)        30                  MATHIEU NEIL                          France
12 (15)        30                  KEROUAC                                 Irlande
14 (11)        28                  DOWNHILL                               Slovaquie
14 (14)        28                  KNUCKLESOFFRISCO                Pays-Bas
16 (17)        26                  CYRENE                                    Espagne
16 (07)        26                  CAFE JAZZ                                Allemagne
18 (08)        20                  COURS TOUJOURS                   Canada
* classement général final
** résultat officialisé…

Read Full Post »

Older Posts »