Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Indie’ Category

Des cloches résonnent chez vous. Ce n’est pas l’église d’à côté qui fait des siennes mais bel et bien le nouvel opus de Kwoon qui vient de se mettre en branle. Machinerie théâtrale, comme le début d’un opéra-rock derrière lequel pourrait se cacher la Lovely Head de Goldfrapp… Ce projet de Sandy Lavallart, aujourd’hui quintet, poursuit son évolution vers une formule qui laisse de plus en plus d’espace au songwriting sans pour autant renier les origines post-rock du groupe dont les sonorités flirtaient alors avec Sigur Rós ou Syd Matters. Résolument plus rock (on les verra d’ailleurs, le 21 octobre prochain, ouvrir le concert de Mogwai à Athènes… oui, en Grèce), ces chansons atmosphériques n’en sont pas moins délicates comme ce Wark qui n’est pas sans évoquer les aventures sonores de Air pour le « Virgin Suicides » de Sofia Coppola, ou The Last Trip of a Drunken Man qui délaisse la distorsion et les effets pour la simplicité brute d’une ballade à la guitare acoustique.

Vous l’aurez compris ce 6-titres (qui propose d’ailleurs une version alternative de l’incontournable I Lived on the Moon avec violoncelle) s’inscrit parfaitement dans le développement de ce groupe qui, sans faire de redites et de faux-pas, arrive toujours à séduire et à nous faire vibrer. Voici un titre pour vous en convaincre.

.

.

Parti sur les routes européennes pour une jolie tournée, Kwoon sera de retour en France à partir du 28 pour trois dates exceptionnelles à Paris (Café de la Danse), Nantes (Le Ferrailleur) et Cherisay (Le Labo Sonore).

Read Full Post »

Nous les avions quittés en Allemagne sur la troisième marche du podium de la finale mondiale Emergenza 2011 (lire l’article), nous ayant fait une très forte impression. Les revoici, à peine un mois après, avec leur premier EP intitulé Lux qui présente un songwriting toujours aussi excitant et efficace dans la lignée de Bloc Party ou Two Door Cinema Club. On regrettera néanmoins un peu l’énergie que Ruby Cube ascène normalement sur scène mais c’est le genre de choses que l’on pardonne pour un premier essai, surtout lorsque l’on sait que ces gamins n’ont que seize ans… On parle déjà de l’enregistrement de l’album pour la fin de l’année. L’affaire est donc à suivre !
.

Read Full Post »

Après deux albums au rock instrumental lumineux, Tales & Dreams et When the flowers were singing, évoluant dans des sphères proches de Sigur Rós ou Syd Matters, Kwoon poursuit ses aventures sonores mutant, à son tour, pour un univers plus pop qui met notamment l’accent sur la voix. Cinq chansons épiques dans ce qui pourrait ressembler à une version post-rock de Phantom of the Paradise… (?) C’est donc avec un plaisir non dissimulé que nous retrouverons les français sur un nouvel EP, The Guillotine Show, qui sortira le 6 octobre prochain, juste avant une jolie tournée européenne (voir dates ci-dessous). Voici un avant-goût :

.

.

Dates de la tournée :
10/10/11 : Poznan (Pologne – Klub Fabrika)
11/10/11 : Varsovie (Pologne – Hydrozagadka)
12/10/11 : Cracovie (Pologne – Imbir Music Club)
13/10/11 : Prague (République Thèque – Jazz Dock)
14/10/11 : Leipzig (Allemagne – EEG / Westwerk)
15/10/11 : Berlin (Allemagne – tbc)
16/10/11 : Rostock (Allemagne – Stubnitz)
17/10/11 : Hamburg (Allemagne – Astra Stube)
18/10/11 : Amsterdam (Pays-Bas – tbc)
19/10/11 : Liège (Belgique – Inside Out)
21/10/11 : Athènes (Grèce – Fuzz Club / en première partie de Mogwai)
22/10/11 : Bucarest (Roumanie – Kulturhaus)
28/10/11 : Paris (France – Café de la Danse)
29/10/11 : Nantes (France – Le Ferrailleur)
30/10/11 : Cherisay (France – Le Labo Sonore)
01/11/11 : Londres (Royaume-Uni – Barfly)
05/11/11 : Dublin (Irlande – The Grand social)
17/12/11 : Moscou (Russie – Gogol)
18/12/11 : Saint-Pétersbourg (Russie – Dusche)

Read Full Post »

L’une des joies des passionnés de musique est de tomber par hasard, ou à la suite d’un échange sur quelques forums, sur une pépite que la distance et les médias traditionnels n’auraient jamais permis de venir jusqu’à soi.

C’est le cas aujourd’hui avec Cassie, un groupe finlandais originaire de Turku, dont le premier EP laisse présager un très joli avenir. Quatre musiciens (Ville Kujansuu, Valtteri Lahtela, Ville Yli-Knuutila et Joachim Kiviniemi) développent des atmosphères ouatées, entre post-rock et indie, sur lesquelles vient se poser le timbre envoûtant et enfantin de la longiligne Sofia Thurén. Something You Always Wanted To Hear n’est pas sans rappeler des groupes comme Pelican, Red Sparowes ou North (autre groupe talentueux, malheureusement disparu – lire la chronique) voire The Gathering pédiode Anneke van Giersbergen au chant, dans une version beaucoup plus lumineuse… et une fêlure pleine d’émotions.

Le groupe sera de retour en studio en septembre pour l’enregistrement d’un nouveau EP. De quoi satisfaire un peu plus nos oreilles avides !
.

.
Vous avez la possibilité de télécharger ce 3-titres gratuitement sur www.cassieband.net. Retrouvez également le groupe sur facebook.

Read Full Post »

Nouveau single des danois de WhoMadeWho, tiré de leur mini-album, « Deep Knees », qui sort ces jours-ci en version digitale chez Kompakt, et dont la froideur et les larmes cachent également un humour bien de chez eux…

.

Read Full Post »

Nous vous en parlions le mois dernier pour la sortie de leur maxi acoustique (lire la chronique), Lolito revient sans crier gare avec un nouveau morceau, en électrique pour le coup, extraite de leur prochain maxi qui fleure bon l’énergie mélodique. Voici un extrait à savourer, en attendant une sortie officielle à la fin du mois.

Read Full Post »

La fin de l’année passée a été riche pour Michel Villar… Non content d’avoir sorti La femme-ciseaux (voir l’interview), son premier recueil de nouvelles aux Éditions du Pied de Biche, celui-ci proposait également deux nouveaux disques, le premier en tant que pianiste et compositeur des Fragments de la Nuit ; le second, comme batteur du premier maxi acoustique du combo rock Lolito.

Les Fragments de la Nuit est un ensemble néo-classique dont le premier album, Musique du Crépuscule avait fait sensation aussi bien dans les milieux gothiques que chez les adeptes d’indie, de métal ou de musiques de films. Michel Villar et Ombeline Chardes (violon) poussent aujourd’hui  un peu plus en profondeur leurs compositions qui s’éloignent de leurs influences (Glass, Nyman, Ligeti, Debussy, Schnittke mais aussi Godspeed You! Black Emperor) pour développer une identité perceptible. Toujours sur le label portugais Equilibrium Music (Dwelling, Lupercalia, Ashram, Arditi…), ce Demain, c’était hier séduira les adeptes d’univers riches et sombres, multipliant les atmosphères et cassures de rythmes, montées en apesanteur, rêve et poésie. LFDLN s’est épanouit pour atteindre l’âge adulte.

Côté Lolito, on découvre les premières aventures, plus ou moins en acoustique ou tout du moins en version light, du combo jusqu’ici réputé en live pour son énergie rock et ses mélodies léchées et, malgré tout, spontanées, et dont l’univers n’est pas sans rappeler celui de Blonde Redhead. Ici, la grosse artillerie est mise de côté pour faire place à de savoureuses adaptations. Une ingéniosité rendue nécessaire par les exigences des salles, médias, etc. poussant toujours un peu plus les artistes à se produire seul ou en duo. Les voix d’Anne Freches et Florence Bizette (bassiste) se complètent intelligemment quand le talent du multi-instrumentiste Mathias Fedou vient faire le liant dans cet ensemble où chacun change de rôle à chaque nouvelle chanson. Ludique et efficace !

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »